On n'est plus sur Radio Albigés, on est exclus !

Mais on reviendra !

Après plus de 10 ans d'impertinence radiophonique, la Marmite infernale a été virée des ondes de Radio Albigés par une direction félonne. Mais l'émission n'est pas morte !

Après un 1er enregistrement en public au café O'Filao, la Marmite passe à un format mensuel, nomade, avec diffusion sur... d'autres radios. En attendant que, grâce à la lutte menée par Les Ami.e.s de Radio Albigés, la station reprenne enfin une vie normale...

NEWS: La première Marmite confinée en cuisine (26 mars) en écoute ci-dessous !

NEWS: La Marmite du 28 janvier au Banc Sonore (Rabastens) en écoute ci-dessous !

Surveillez la présente page pour ne manquer aucune info !

Ci-dessous, vous trouverez les trois dernières émissions en date. Bonne écoute.

MARMITE DU MOMENT

Confinée (logiquement) dans la cuisine pour cause de virus, la marmite continue néanmoins à bouillonner. En ouverture de programme, le point sur Radio Albigés. Puis le grand philosophe Philippe Folliot. Ensuite, la littérature reprend le dessus avec un texte de Sara Doke et une initiative d'éditeurs indépendants qui mettent des livres numériques à disposition gratuitement. Chroniqueur invité du jour, l'Imberbe nous parle de PQ et du temps qui passe. Enfin, un mini-bilan des municipales (non achevées) à Albi, avant de finir sur des personnages peu recommandables (Lallement, Véran, etc.) No pasaran !

MARMITE PRÉCÉDENTE

La marmite nomade accueillait cette fois son public au café Le Banc Sonore à Rabastens. Au programme, résumé des derniers épisodes de l'affaire Albigés, avec Wilfried Croses toujours sans nouvelles de son licenciement, et surtout la nomination par la justice d'un administrateur provisoire aux commandes de la radio. Ensuite, le Vagabond fait le point sur la campagne municipale à Albi, toujours un grand moment de ridicule. Puis Coquelicot nous gratifie d'un florilège de déclarations tout aussi ridicules de politiciennes concernant le massacre... euh... la réforme des retraites. Merci au public pour les pauses musicales et à l'Imberbe pour la technique.

MARMITE ENCORE PRÉCÉDENTE

La Marmite nomade se trouvait ce 7 janvier devant Radio Albigés pour rendre compte de la manifestation de soutien à Wilfried Croses, salarié de la radio, qui subissait un entretien préalable à licenciement (abusif). Pas moins de 80 personnes ont fait entendre bruyamment leur voix en faveur de Wil et de Radio Albigés, face aux trois vigiles payés par la direction félonne pour se "protéger" des manifestants pacifiques. Le Vagabond vous propose une balade sonore à la rencontre de ces syndicalistes, gilets jaunes, adhérent.e.s de la radio, auditeurs et auditrices exprimant leur colère.